Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 07:47
L'Assommoir

Septième tome de la série Les Rougon-Macquart d’Émile Zola (1877).

 

- Résumé (570 pages environ)

Gervaise, deuxième fille née de Macquart et Joséphine, après Lisa (voir Le ventre de Paris), s'enfuit de Plassans avec Auguste Lantier et ses deux enfants Claude et Étienne et s'installe à Paris. Après avoir été lâchement abandonnée par Lantier, elle épouse Coupeau, un ouvrier-zingueur puis s’établit blanchisseuse à la Goutte d'Or. De cette union naît Nana (Anne Coupeau) mais l'accident de Coupeau marque le début d'une vie toute imbibée d'alcool, de misère et de déchéance totale.

 

- Mon avis : 5/5

C'est le Zola que j'aime avec son pathétique et sa verve éloquente. C'est une histoire terrible, crue et violente de la condition ouvrière du XIXème siècle dans un Paris changeant du Second Empire. Des ouvriers imbibés d'alcool et totalement perdus dans cette société qui les exploite sans solidarité aucune. Gervaise et Coupeau sont un exemple parmi d'autres, plus misérables encore ou un peu mieux lotis, mais quand même bien tristes.

Zola défend son œuvre : "J’ai voulu peindre la déchéance fatale d’une famille ouvrière, dans le milieu empesté de nos faubourgs. Au bout de l’ivrognerie et de la fainéantise, il y a le relâchement des liens de la famille, les ordures de la promiscuité, l’oubli progressif des sentiments honnêtes, puis comme dénouement la honte et la mort."

On peut dire qu'il y a parfaitement réussi.

 

L'arbre généalogique de ce septième tome:

L'Assommoir

Partager cet article

Repost 0

commentaires