Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 18:11
La route, le film
La route, le film

♦ Petite déception concernant l’adaptation au cinéma du livre de Cormac McCarthy par John Hillcoat avec Viggo Mortensen. Peut-être avais-je mis la barre très haute étant donné que son roman est un chef-d’œuvre (Prix Pulitzer). De plus je venais de le lire donc les anecdotes et les détails étaient très précis, encore frais dans ma tête. Je n’ai pu que constater les nombreux écarts.

♦ D’une part le gamin est bien trop grand (en âge). Dans le livre, le gosse a 5 - 6 ans si on tient compte de la simplicité de ses questions et réflexions avec son père. Dans le film on se retrouve avec un acteur de 10 ans environ et chose assez logique, il parait crétin du fait que son comportement et ses paroles sont celles d’un enfant plus petit... C’est le principal défaut du film à mon sens, d’autant qu’il pose problème aussi avec les flashbacks.

♦ Dans le livre, ils meurent de faim pendant plusieurs jours, parfois  ils ne mangent rien pendant 5 jours. Quand ils trouvent la réserve et la maison isolée dans la forêt non visible de la route, on voit, on sent qu’ils frôlent la mort, ils n'ont plus rien dans le caddie ni dans leurs sacs à dos. Dans le film, on ne ressent pas suffisamment cette disette, cette famine : la charrette est tout le temps pleine! McCarthy décrit longuement les scènes des repas, des trouvailles, l’émotion qui se dégage du livre ne se ressent pas forcément dans le film, certaines scènes sont absentes et manquent (celle des pommes par exemple).

La route, le film
La route, le film

♦ Ils traînent le même caddie tout le long de l’aventure, il en répare les roues, ils le perdent et le récupèrent à chaque fois même vers la fin lorsqu’ils se le font voler. Cela peut paraître un détail mais dans le film ce n’est pas pareil.

 

♥ Le monde post-apocalyptique est quant à  lui bien représenté, il se dégage une telle tristesse, un tel désespoir de ces paysages désolés, des ces forêts mourantes, de ces villes dévastées, de ce ciel et de cette mer grisâtres, de cette atmosphère épaisse, chargée de cendres et si sombre…Et Viggo Mortensen est un putain de bon acteur, il a du maigrir pour ce film - ou alors il n'est pas bien épais naturellement - on est avec lui du début jusqu'à la fin et on ne peut s'empêcher de verser sa petite larme.

 

En résumé, je dirais qu’il faut donner priorité au livre ^^ et que le film se laisse regarder mais sans plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mel - dans Blu-ray Film
commenter cet article

commentaires