Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 22:05

 

dark-heresy-livre-de-base.jpg

 

Nostromo nous guide alors vers un préfabriqué de l’Adeptus Mechanicus éclairé. Le bâtiment tranche avec les ténèbres environnantes et presque liquides de cette grotte gigantesque sous la surface de Mara.  Dedans, nous n’y trouvons que des écrans, manettes et touches lumineuses dont la source d’énergie semble être le Warp lui-même. Je vois Zarkov, le technoprêtre, émettre des cliquetis de contentement devant toute cette technologie, de pouvoir la comprendre et localiser le Tesseract Aveugle ainsi que celui que l’on recherche...

 

Zarkov : Il (Maitre Parangon) arrive.

Moi (Odessa) : Que décidons-nous Maître Herod ?

Maître Herod : Nous allons lui proposer de faire route avec nous. Ensemble nous avons les trois éléments réunis : la gemme-clé, le guide Nostromo et lui possède le psautier gris. Les assassins (Odessa, Arcadia, Lady D) à couvert, les autres (Jund et Zarkov) avec moi pour négocier. A mon signal, vous attaquez !

 

gemme_cle.jpg

 

Nous nous dissimulons comme nous pouvons avec Lady D et Arcadia. Elles doivent s’être bien dissimulées car je ne les vois plus. Je vois celui qui se fait appeler Maître Parangon s’avancer et la discussion s’engager. Très rapidement, je comprends qu’aucun ne cédera, surtout suivant la façon dont Maître Herod demande la soi-disant alliance :

Inquisiteur Herod : Donnez-nous le psautier et nous vous laisserons la vie sauve !

Maitre Parangon : Vous n’êtes rien pour moi, je vais vous écraser un par un. Je suis bien trop puissant par rapport à vous, misérables humains {ricanements}.

 

 

Arcadia et Lady D sont les premières à tirer au signal donné par l’inquisiteur Herod. Et de nombreux coups seront portés avant que Maître Parangon nous montre sa véritable nature Xenos. Arcadia venue au corps à corps avec ses deux épées énergétiques le déchiquète avec énergie mais chacun des coups ne semble lui faire aucun mal. Une masse lumineuse informe et verdâtre apparaît doucement et grouille comme un amas de vers le ferait pendant que l’enveloppe organique de Maître Parangon se volatilise avec ses derniers ricanements. Jund pourtant féroce avec son épée tronçonneuse s’effondre en premier sous les attaques acides et puissantes de la créature Xénos. Par deux fois l’inquisiteur Herod tranche de ses sabres des Lathès plus profondément dans la créature lui arrachant des grognements d’impatience. Mais la masse de tentacules aux attaques acides le lui rend bien, l’inquisiteur montre des signes de faiblesse évidents.

Etant inefficace au tir avec le lance-plasma qu’il me faudrait recharger et mon pistolet Inferno,  je décide de me rapprocher et de prendre part au combat au corps à corps. Nous devrons peut-être effectivement tous y passer, l’ennemi est redoutable. Alors que nous commencions à reprendre confiance en nous et à lui infliger quelques dégâts, nous entendons un bip-bip-bip inquiétant.

Zarkov, Arcadia, Maître Herod amorcent tous un mouvement de recul, pendant ces quelques secondes j’arrache le psautier gris de la créature. Nous courrons tous maintenant vers un abri, je vois Zarkov commencer à refermer la porte de la cabine, je  le rejoins à bout de souffle, ayant donné tout ce que j’ai. Quand l’explosion a lieu nous sommes tous fortement secoués mais intacts si ce n’est nos oreilles meurtries par le bruit assourdissant. J’entrouvre alors la porte de la cabine et vois un immense cratère là où se tenait la créature Xénos. Je reconnais les conséquences d’une implosion : rien dans la zone ne subsiste si ce n’est quelque chose qui s’agite et peine à sortir du bord du cratère, assez mal en point : l’inquisiteur Herod. Je m’avance vers lui, suivie de Zarkov.

 

dark heresy

 

Moi : Maitre Herod, vous allez bien ?

Celui-ci semble avoir du mal à se relever et à nous entendre mais sa seule préoccupation est la récupération du psautier gris.

Maitre Herod : L’avez-vous ? Est-ce qu’un d’entre vous a eu l’intelligence de le récupérer ?

Moi : Le voici !

Maitre Herod : Ah, très bien ! Vous nous avez bien servi… Sombre-Main (Arcadia) tuez-les immédiatement, nous n’avons plus besoin d’eux !!

 

De telles paroles ne sont plus une surprise pour moi et, à voir Zarkov, pour lui non plus. Mon épée énergétique se retrouve dans mes mains plus vite qu’espéré et je me vois agir la première. Au moment de frapper l’inquisiteur, déjà affaibli du combat précédent, je sens un frisson parcourir ma lame, je sens l’Empereur avec moi. Une onde d’énergie incontrôlable et puissante s’abat sur lui en l’envoyant à terre, peinant à respirer et presque mort. Je l’achève et regarde en direction d’Arcadia, la Sombre-Main, méfiante de ses réactions envers nous. Celle-ci s’avance vers nous en rengainant ses deux épées énergétiques.

Arcadia : Je ne veux pas vous tuer. C’était mon maître, il ne l’est plus.

Moi : Voilà une bonne nouvelle. Vous venez avec nous alors ?

 

Zarkov se penche sur le corps de l’inquisiteur mort.

Aradia : Je me vois mal rentrer seule. Je vais vous accompagner au moins pour un temps. A Zarkov : Vous m’en laissez un j’espère ?

Zarkov vient de récupérer les deux sabres du mort.

Zarkov : Ces lames sont des sabres des Lathès, ils ont une valeur inestimable de part leur métal à hyperdensité extrêmement rare. Tiens Odessa. Je garde l’autre et je vous le donnerai Arcadia quand vous serez digne de confiance…

 

Erasmus_Haarlock.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires