Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 19:00

La version livre de Salem de Stephen King que je possède est un grand format (23 x 15 x 3 cm) par les éditions JC Lattès, illustrée de quelques photographies en N&B de Jerry N. Uelsmann et complétée par les deux nouvelles inédites qui ont pour thème la ville de Salem (« Un dernier pour la route » et « Jerusalem’s Lot »). C’est la version de Salem la plus complète (« augmentée » comme ils disent) car enrichie de nombreuses scènes coupées que S. King souhaitait faire découvrir à son public et recueillies à la fin de l’ouvrage. Le livre est dense (620 pages), le papier épais et agréable, c’est un très beau bouquin que je suis fière de posséder.

 

salem-copie-1.jpg

 

Ca faisait très longtemps que je n’avais pas lu du Stephen King (je pense depuis Carrie quand j’étais ado, alors, ça date…) et c’est avec plaisir que j’en ai repris sa lecture. C’est un écrivain qui a du talent, c’est indéniable. Pour lui, Salem est un de ses meilleurs romans, l’un des plus effrayants aussi. Cette histoire sur la petite ville de Salem est de la littérature fantastique car elle fait intervenir des vampires – déjà vu et revu comme thème, vous allez me dire et l’auteur lui-même ne cache pas avoir été inspiré par le fameux Dracula de Bram stocker – mais c’est très bien mené. Stephen King sait poser les rails, mettre un flou sur sa destination et laisser peser le suspens. Et c’est avec plaisir qu’on prend son train et filons à toute allure vers… les frissons et l’horreur ! A maintes reprises, l’écriture de Stephen King m’a fait penser à celle de Clive Barker qui est maître aussi dans le fantastique et l’horreur.

 

Quelques bémols cependant : j’ai trouvé le dénouement long, à croire qu’il a voulu faire durer. D’abord réunir l’équipe, puis les faire tomber dans un piège, comme ça tout est à refaire ! Puis les tuer un part un même tout bêtement (je pense à la mort de Jimmy Cody, le médecin, pendant que Mark cherchait la lampe torche, pff…) pour qu’il n’en reste que deux (ce qui est prévisible vu ce qui se dit au début du roman), c’est long et attendre la dernière minute pour se décider de passer à l’action (sortir le cercueil au lieu de le tuer tout de suite, c’est énervant !). Deuxième bémol : les actions héroïques à la Stephen King, l’arme ou le crucifix porté par le personnage s’illumine et dégage une énergie intense juste pour bousiller une porte en bois mais pas quand on est au contact de la créature maléfique. Waouh !! J’en rigole encore

Partager cet article

Repost 0
Published by Mel - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Miawka 01/05/2012 23:25

Oh mais quelle magnifique couverture ! La maison de cette série que j'adore et dont j'ai zappé le nom ! Il va vraiment falloir que je me plonge dans l'univers de King avec les deux tomes de Dôme
que j'ai reçu mais que je n'ai toujours pas pu commencer puisqu'ils sont à Chartres ! En tout cas, je note aussi celui-ci !

TitouMinou 02/05/2012 10:45



Je possède aussi les deux énormes tomes de La tour Sombre (les deux intégrales - j'ai jamais vu des livres aussi épais ^^) par J'ai Lu. Stephen King est très productif ^^