Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 07:42

25 au 29 avril 2013

Budapest, plus grande ville et capitale de la Hongrie

 

Dès notre arrivée à l’aéroport de Budapest, nous prenons le bus nous menant à l’arrêt du métro « Köbánya-Kispest ». Les moyens de transport sont assez divers à Budapest, la pollution y est également abondante du fait de la circulation intense notamment au centre de la ville qui compte 1 721 556 habitants. En additionnant la population de banlieue on atteint les 2,5 millions d’habitants pour 2538km2 de superficie. Il y fait très chaud et lourd pour une fin du mois d’avril, cela contraste avec notre printemps frais voire froid du sud de la France. Budapest a un climat continental marqué par des hivers rigoureux et secs et des étés chauds et humides.

 

Les moyens de transport

Les bus et le métro sont vétustes et tagués, le tramway est jaune plutôt pas mal. Sur le Danube qui sépare Buda de Pest, les bateaux nous offrent une nouvelle vision de la ville partagée et nous montrent les ’îles dont l’île Marguerite. Cette dernière accueille de nombreux joggeurs et autres sportifs à tout moment de la journée. Les voitures circulent vite et en tant que piétons, les Hongrois sont très vigilants et disciplinés : respect des règles de circulation et de passage piétons en surface et souterrains. Quelqu’un qui passe au rouge ou qui coupe les routes alors qu’il n’y a pas de passage pour piétons passe pour un fou et on le réprimande du regard O.O Il y a aussi beaucoup de vélos et pour accéder aux collines à l’ouest de Buda, nous avons pris le télésiège à l’aller, le funiculaire au retour.

Budapest visited
Vue de Buda sur le Danube et l'île Marguerite - A droite le Parlement

Vue de Buda sur le Danube et l'île Marguerite - A droite le Parlement

Les bâtiments

La ville investit beaucoup pour rénover et entretenir ses beaux bâtiments. Budapest a été marquée par l’histoire et les religions, elle a connu, jusqu’à il y a un demi-siècle à peine, des révolutions, des insurrections, des batailles... Elle est de plus le centre politique, culturel, commercial, industriel de la Hongrie, et présente une diversité de religions (catholiques, protestants, juifs). Certains bâtiments ne sont pas encore rénovés et présentent une couleur noire caractéristique des bâtiments dans un milieu fortement pollué sur des dizaines d’années. Ils paraissent brûlés mais sous cette noirceur se dessine la splendeur de l’architecture qui elle aussi est très diverse dans la ville.

Le Parlement est un des plus beaux, il se trouve sur la rive Pest et se voit très bien sur les hauteurs du château de Buda ou du Gellért-hegy (colline ayant au sommet une citadelle et une statue de la liberté) ou encore plus loin de la tour Erzsébet Kilato.

Le Parlement

Le Parlement

Budapest visited

Les synagogues et le quartier juif se trouvent dans Pest. Si elles sont magnifiques et bien entretenues, le quartier juif accuse son histoire et présente des façades décrépies aux tuyaux apparents.

Une synagogue dans Pest

Une synagogue dans Pest

Bâtiment du quartier juif

Bâtiment du quartier juif

Nous sommes passés devant l’opéra national dans la rue Andrássy (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO) où nous avons pris un café chez Book Café dans Párizci Nagyáruház.

 

Un petit tour au Sugar shop nous a fait temporairement revenir en enfance !

L'Opéra National Hongrois

L'Opéra National Hongrois

Les universités, les bibliothèques, certains hôtels et cafés sont magnifiques. Nous avons pris un irish coffee et une glace dans le Café New York (New York-palota), très richement décoré - un peu comme à Versailles – avec une musique de fond très douce jouée en direct au piano.

 

Les bars en ruine (romkocsma) se situent dans Pest : ce sont des bâtiments et des cours en ruines du quartier juif utilisés la nuit, décorés et lumineux, servant de lieux de rencontre où on peut boire en écoutant de la musique. Nous sommes allés à Sufni G’art’n et avons bu une boisson appelée macifröccs faite à base de sirop de framboise de vin blanc et d’eau gazeuse.

Géologie et thermes

Le massif de Transdanubie réunit les collines de Buda, les monts du Pilis et le coude du Danube. Formé au Trias, composé essentiellement de calcaire et de dolomite, l’eau y a creusé des grottes devenues célèbres : la grotte de Pálvölgy et de Szemlőhegy.

Budapest est alimentée par de nombreuses sources d’eau thermale : 40 millions de litres d’eau chaude et 30 millions de litres d’eau tiède par jour ! Ces sources sont à l’origine des thermes qui font la fierté de la ville. Nous sommes allés à ceux de Szechenyi dans Városliget, ce sont les thermes principaux et les plus grands de Budapest.

Les thermes Szechenyi - cliquez pour agrandir

Les thermes Szechenyi - cliquez pour agrandir

Ce qu’on a mangé

Les plats Hongrois sont copieux et la street food est délicieuse et variée.

 

J’ai adoré :

♦ les lángos, beignet plat à consommer nature ou accompagné de crème aigre, de fromage, d’ail, de jambon, de saucisses…

♦ la patisserie somlói galuska, gâteau composé de génoise, de confiture et de raisins secs, accompagné de crème à la vanille et de coulis de chocolat (le kiff).

♦ Les brioches enroulées à la vanille, cacao, coco et autres parfums.

 

Nous avons mangé des plats de viandes : ragout au paprika et vin rouge (vörösbor marhapörkölt), du porc grillé à l’ail à la mode de Brasso (brassoi apropecszenye) accompagnés de frites ou de sortes de pâtes (nokedli), nous avons pu goûter, à l’occasion d’une soirée, le sólet, sorte de cassoulet accompagné de pain, d’œufs durs et de poivrons piquants. Les Hongrois mangent bien, leur rations sont copieuses et ils consomment beaucoup de bière avec faible degré d’alcool. L’Unicum est consommé surtout en apéritif, il est de fabrication hongroise et réunit plus de 40 sortes de plantes médicinales et aromatiques, il est amer mais pas mauvais, moi j’y trouve un fort goût de cannelle. La Hongrie produit également une diversité de vins très bons.

 

Nous avons goûté et adorés les bureks de Mlinar, chaîne de boulangerie croate qui s’installe progressivement dans la ville.

Bricoche - burek - somlói galuska - lángos

Bricoche - burek - somlói galuska - lángos

Budapest visited

Si l’occasion d’y revenir se présentait à nouveau, j’irai avec grand plaisir à Budapest. Je pense que je ferai d’autres thermes, je prendrai à nouveau le bateau sur le Danube, je découvrirai d’autres bars de ruines et ne mangerai que des lángos et de cette merveilleuse brioche ^^

Budapest visited

Partager cet article

Repost 0
Published by Mel - dans Quoi de neuf
commenter cet article

commentaires