Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 11:55

Et ne l’est plus, d’une part parce qu’on y est allé et y avons séjourné 23 jours et d’autre part parce que la Guadeloupe n’est pas que plages somptueuses et randonnées en forêt tropicale idylliques.

Première et deuxième chutes du Carbet

Première et deuxième chutes du Carbet

Plage de la Caravelle - Saint-Anne

Plage de la Caravelle - Saint-Anne

Cette île offre en effet divers aspects qui ne sont pas que merveilleux. Commençons par ces points négatifs pour finir en beauté.

La Guadeloupe s’est fortement peuplée en 10 ans, les routes sont donc très empruntées et il ne se passe pas un seul jour sans accidents graves et accrochages légers. Les Guadeloupéens semblent prendre la conduite pour un jeu, téléphonant au volant, se parlant d’un véhicule à un autre sur la double voie, se doublant par la droite sans parler des limitations de vitesse non respectées. Les routes sont globalement non entretenues et présentent parfois des pentes impressionnantes ce qui rajoute à ce sentiment d’insécurité que j’ai éprouvé tout au long de l’aventure, on ne se refait pas ^^ Pour la location de la voiture, nous avons établi un contrat avec l’entreprise « Budget ». Cela s’est bien passé dans l’ensemble mais certaines entreprises comme « Rent a car » sont à éviter absolument si on ne veut pas se retrouver à devoir payer à la fin du séjour un supplément pour un plein, un nettoyage ou encore une révision.

La pollution est bien présente sur le bord des routes : des sortes de décharges improvisées s’amoncèlent sur les chemins courants le long des habitations. Il n’y a pas de poubelles publiques (seulement celles des particuliers) et aucun tri des déchets n’est effectué, il y a pourtant des indications d’accès aux déchèteries. Il n’est donc pas étonnant que les rivières charrient de l’électroménager et autres déchets du « poubélien supérieur ».

Maison en construction et voiture à l'abandon

Maison en construction et voiture à l'abandon

Les moustiques sont très nombreux et malgré les divers moyens employés pour se débarrasser d’eux (spray, prise + recharges, raquettes, etc.), nous sommes revenus avec plein de piqûres et de démangeaisons ainsi que la possibilité d’avoir attrapé la dengue (comme une grippe bénigne).

La vie là-bas est plutôt chère. Même les fruits qui poussent en abondance (bananes, mangues, avocats, corossols, caramboles, quénettes, pastèques…) sont chers et sont achetés au kilo ! Forcément un ananas gros et bien juteux peut couter jusqu’à 5 euros… Les vendeurs se font plaisir avec les touristes et sont habitués à nous tutoyer, à nous appeler « mon doudou » et nous complimenter comme si on se connaissait depuis 10 ans mais l’addition est plutôt salée à la fin ! Il vaut mieux être vigilant et ne pas se laisser embobiner par leurs douces paroles énoncées dans un charabia de créole et de français.

Etal d'épices et de punchs au marché de Saint-Anne

Etal d'épices et de punchs au marché de Saint-Anne

Il fait très chaud et très humide. On peut très bien se prendre une bonne averse et se retrouver trempé jusqu’à l’os sans éprouver le moindre frisson, prendre un soleil de plomb et suer sa race mais l’eau n’est jamais très loin pour se rafraichir.

Les plages sont très belles et méritent bien, à elles seules, le voyage sur l’île. Mes préférées sont la plage de la Caravelle de Saint-Anne, la plage de l’anse de la Perle entre Sainte-Rose et Deshaies, la plage de l’Anse à l’eau près de Le Moule. Ces trois plages sont déjà fortement différentes mais toutes paradisiaques.

Plage de l'Anse à l'eau

Plage de l'Anse à l'eau

Pour ceux qui ne sont pas fan de l’eau salée qui assèche la peau et laisse sa fine mais désagréable pellicule de sel sans parler du sable qui s’immisce partout partout ^^ il y a les chutes, sauts et cours d’eau douce sur Basse Terre.

Basse terre est la partie ouest de l’île, beaucoup plus fraîche, plus humide que la Grande Terre à l’est. Sur Basse Terre sont possibles les balades en forêt tropicale non loin des cours d’eau, les baignades en rivière à proximité des chutes et cascades (Cascade aux Ecrevisses, Saut d’Acomat, Chutes du carbet, rivière du Bras David) ou encore sur la Soufrière. Par contre, depuis le séisme de 2004 (soit presque 10 ans) tous les chemins d’accès et routes n’ont pas été refaits. Par exemple, il n’est plus possible d’accéder au pied de la deuxième chute du carbet, ni de s’y baigner. Accéder au sommet de la Soufrière puis en redescendre vous prendra 4 bonnes heures de marche, etc.

La Cascade aux Ecrevisses

La Cascade aux Ecrevisses

La biodiversité est importante et préservée, le zoo des Mamelles (bien que présentant des espèces non guadeloupéennes) en montre une bonne partie, les jardins de Valombreuse en valent le détour pour les Orchidées, les Broméliacées et autres plantes endémiques. Il y a aussi la biodiversité propre à la mangrove et à la barrière de corail que nous avons explorée grâce à Jean-Eudes sur son bateau « Blue Lagoon » départ de Sainte-Rose puis le Nautilus, le bateau à fond de verre, départ plage de la Malendure non loin de Bouillante.

https://www.facebook.com/guadeloupe.excursion

https://www.facebook.com/guadeloupe.excursion

La nourriture est très épicée et bonne, les fruits abondants et diversifiés. Ils font des bokits, des agoulous et des crêpes, sortes de sandwichs locaux avec de l’œuf, de la morue, du poulet ou de l’agneau, du fromage râpé. Les petits boudins, les acras, les cuisses de poulet boucané, le colombo, le ragout de cabri, les gâteaux à la patate douce, les rochers coco… autant de produits que l’on trouve sur les marchés et dont chaque vendeur à la vraie recette évidemment. Niveau boisson, c’est du rhum que l’on mélange aux jus pour faire des punchs et des planteurs, des frappés aux fruits.

La Guadeloupe était un rêve…

Les enfants ont adoré : la maison du cacao qui vaut le détour (vers Pointe Noire) pour sa dégustation et pour sa culture générale, l’aquarium de la Marina de Gosier est sympathique aussi, les jardins de Valombreuse pour ses aires de jeux gigantesques et jeux d’eau, le zoo des Mamelles pour son parcours dans les arbres (parcours 4 à 8 ans et 8 ans et +), les baignades, les balades (ils ont même fait la Soufrière, je suis fière d’eux ^^), la glace à la cacahuète et les Floup (équivalent Mr. Freeze de chez nous).

Pour finir, parce qu'ils sont trop rigolos - à la Maison du Cacao

Pour finir, parce qu'ils sont trop rigolos - à la Maison du Cacao

Partager cet article

Repost 0
Published by Mel - dans Quoi de neuf
commenter cet article

commentaires

moon 12/08/2013 11:28

waw ca vend du rêve !

http://lanoura.blogspot.fr

Mel 20/08/2013 08:44

Oui quand même !
J'aime bien ton blog.