Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 16:58

"Cipriano Parodi, jeune homme fantasque issu d'une antique famille vénitienne, est submergé depuis toujours par une imagination torrentielle d'où jaillit un univers peuplé de personnages de fiction échappés des plus extravagants romans d'aventures, qui l'entraînent comme malgré lui dans l'écriture.

Si bien que l'étrange prédiction de sa parente la comtesse Zobenigo, une gitane obèse, lisant au creux de sa main la promesse d'une terrible rencontre dans un futur incertain, ne parvient pas tout à fait à le mettre sur ses gardes.

Peu après la parution de son premier roman, Cipriano est invité à New York par le mystérieux et célébrissime écrivain Caspar Jacobi, un nouvel Alexandre Dumas régnant sur l'empire du roman populaire, pour une entrevue dont le motif reste obscur.

Avec un formidable enthousiasme, et accompagné de la cohorte de ses créatures - qui se font de plus en plus envahissantes -, il se présente au rendez-vous..."

Le secret de Caspar Jacobi

Alberto Ongaro, marionnettiste génial d'un monde littéraire qui, sous sa plume, semble vivre sa propre vie, orchestre ici un roman machiavélique sur le vampirisme de la littérature, sur sa faculté à gober ses proies, y compris les plus averties des dangers qu'elle est capable d'engendrer.

L'auteur est né et demeure à Venise. Écrivain et grand voyageur, il a été le complice d'Hugo Pratt. Il a déjà publié aux éditions Anacharsis La Taverne du doge Loredan (2007), également traduit par Jacqueline Malherbe-Galy et Jean-Luc Nardone.

Le livre m'a happé dès les premières pages. Indéniablement, Alberto Ongaro est un très bon narrateur, son écriture est belle et il sait créer une atmosphère. A la lisière du fantastique et du surnaturel, il a l'art de suggérer les choses, de nous les faire imaginer.

Si bien qu'à la fin cela devient confus, l'histoire de Cipriano se mêle à celle de Caspar, au point de ne faire qu'une, ces deux personnages ne font-ils qu'un? Ou est-ce à Cipriano d'inventer le secret de Caspar ou encore à lui de nous le faire imaginer...

Pour ma part, cette évasion, cette liberté littéraire sur la fin m'a un peu déçue. On dirait presque que l'auteur a peur de s'aventurer dans le surnaturel, à le développer, la suggestion seule, lui suffit. Et moi, lectrice, j'aurais aimé qu'il aille plus loin dans le thème du chien-loup, qu'il donne une explication à la toux bestiale de Caspar, qu'il nous fasse renconter sa femme, etc. et pas seulement la suggérer : la lire

Partager cet article

Repost 0
Published by Mel - dans Lectures
commenter cet article

commentaires