Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mon Blog Et Moi

  • : Mel
  • Mel
  • : Blog geek, sexy et gourmand qui parle surtout de lectures fantasy, SF, romans, jeunesse, de figurines japonaises (mes coups de coeur seulement), de loisirs créatifs (coloriage, dessin...), de jeux (société, vidéo) et de recettes sucrées... Bonne visite!
  • Contact

Je Cherche

3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 07:05
Kung Fu Panda 3

Kung Fu Panda 3 fait suite à Kung Fu Panda 2 sorti en 2011, il est le troisième volet de la franchise Kung Fu Panda ; film d'animation américano-chinois co-réalisé par DreamWorks Animation et Oriental Dreamworks de Shangaï. Le film est réalisé par Jennifer Yuh Nelson et Alessandro Carloni, produit par Melissa Cobb, écrit par Jonathan Aibel et Glenn Berger avec Guillermo del Toro en tant que producteur exécutif, la musique de Hanz Zimmer.

Il est sorti au cinéma en France, le 30 mars dernier et fait 1h35.

Po avait toujours cru son père panda disparu, mais le voilà qui réapparaît ! Enfin réunis, père et fils vont voyager jusqu’au village secret des pandas. Ils y feront la connaissance de certains de leurs semblables, tous plus déjantés les uns que les autres. Mais lorsque le maléfique Kaï décide de s’attaquer aux plus grands maîtres du kung-fu à travers toute la Chine, Po va devoir réussir l’impossible : transformer une horde de pandas maladroits et rigolards en experts des arts martiaux, les redoutables Kung Fu Pandas !

Kung Fu Panda 3

Kung Fu Panda, par chez nous, on adore, alors on ne pouvait pas passer à côté du troisième film!

On a été bluffé une fois de plus par :

- la beauté du film! Les personnages sont magnifiques, les expressions de leur visage et les émotions qu'ils arrivent à faire passer, le drapé et le soyeux des habits, le pelage si réel avec les mouvements... Les animations sont réussies : les combats, les démolitions, les monstres de jade, le rendu est vivant et tout à fait crédible.

- l'histoire du film! Arrivés au troisième opus, ils nous prouvent encore qu'ils ne sont pas dépourvus d'idées. Le méchant Kai en impose dès le début et c'est vraiment plaisant de retrouver le vieil Oogway. On en apprend davantage sur le choix de Po comme guerrier dragon, il retrouve son père et sa famille panda dans un village caché dans les hauteurs des montagnes. Po gagne encore en maturité et sa transformation en guerrier dragon est émouvante.

- l'humour du film! On passe 1h30 à rire et il est si bon de rire ou d'entendre ses enfants se marrer! Très divertissant et rythmé, on ne s'ennuie pas une seule seconde. J'ai adoré la scène où Po et son père s'amusent avec les reliques.

En résumé : c'est génial et vous devez aller le voir si ce n'est pas déjà fait

Repost 0
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 13:40
Souvenirs de Marnie

♥ Dernier film du Studio Ghibli, réalisé par Hiromasa Yonebayashi à qui l'on doit déjà le très coloré Arrietty, le petit monde des chapardeurs. Souvenirs de Marnie est sorti en version dvd et blu-ray, édité par les studios Walt Disney début juillet de cette année.

 
Résumé
"Très solitaire, et renfermée, Anna a perdu ses parents très jeune, et vit en ville avec ses parents adoptifs. Lorsque son asthme s’aggrave, sa mère adoptive l’envoie chez des parents, les Oiwa, qui vivent près de la mer dans un petit village au nord d’Hokkaïdo.
Pour Anna, c’est le début d’un été d’aventures qui commence par sa découverte d’une grande demeure construite au cœur des marais, non loin du village. Même si elle semble avoir quelque chose de familier pour elle, La Maison des Marais, comme l’appellent les villageois, est inhabitée depuis bien longtemps. Et c’est là-bas qu’elle va faire la rencontre d’une étrange et mystérieuse fille : Marnie… "
Le magnifique manoir de Marnie

Le magnifique manoir de Marnie

♥ J'ai beaucoup aimé Souvenirs de Marnie.

- L'histoire d'abord est très touchante et complexe. Elle concerne une jeune fille en perte d'identité, qui se sent abandonnée ; on a envie de l'aider, de la soutenir, elle est très attachante. Elle traite de sujets difficiles tel que l'adoption, l'éducation, l'importance des parents et les aspects psychologiques qui en découlent. Une belle réflexion sur l'enfance et l'amour porté aux enfants.

- Les dessins sont juste sublimes et rappelleront tout de suite ceux d'Arrietty :  une palette de couleurs incomparable et un souci du détail dans les moindres paysages et décors somptueux du manoir. Il en ressort une ambiance magique et féérique, empreinte de sérénité et de douceur.

- La musique est également douceur et contribue de beaucoup à l'émotion que dégage le film du début à la fin : envoutant et magique, un ravissement de tous les sens.

 

♥ Les petits ont été enchantés par le film, très touchés également par l'histoire et charmés par les dessins colorés. Ils ont contemplé et pleuré à la fin.

Repost 0
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 16:34
Mes lectures Kindle gratuites #4

Le Petit chose d'Alphonse Daudet

- Alphonse Daudet est Nîmois de naissance, du 13 mai 1840, il est mort en décembre 1897. On connaît surtout de lui Les lettres de mon moulin avec des contes tels que La chèvre de monsieur Seguin. Son premier vrai roman fut Le petit chose qui est autobiographique (1868).

- Résumé (350 pages)

Ruinés, les membres de la famille Eyssette sont contraints de se séparer. Daniel, dit " le petit chose ", endure de nombreuses souffrances avant de devenir maître d'étude dans un collège de Province. A lui la solitude et la liberté ! Mais sa quête du bonheur se révélera bien difficile dans un monde sans pitié pour les pauvres...

- Ma note : 4/5

C’est une lecture bien agréable et douce que celle du petit chose. D’Alphonse Daudet, je ne connaissais, comme tout le monde, que les lettres de mon moulin.

J’ai découvert un auteur, qui sait raconter la vie et les émotions, faire ressortir les caractères. Ainsi le petit chose (Daniel) aura tout de petit, la taille, le courage, la noblesse, la loyauté etc. sauf l’esprit et il aura bien eu de la chance au cours de sa vie d’avoir un frère (qu'il appelle sa mère Jacques) pour le secourir de ses faiblesses et de sa lâcheté.

Une lecture agréable de la vie difficile d'un être fragile et pauvre dans un Paris d’une autre époque.

Mes lectures Kindle gratuites #4

Sans famille d'Hector Malot

- Hector Malot est contemporain d'Alphonse Daudet, il est né le 20 mai 1830 et mort en 1907. Il est également romancier français, à l'origine d'une soixantaine de romans, dont les plus connus aujourd'hui sont ceux pour enfants : Sans famille, En famille, Le Mousse.

- Résumé (450 pages)

Sans famille est une œuvre mettant en scène de nombreux personnages, qui marqueront Rémi, l’aideront dans sa quête et dans sa vie, surtout pour retrouver sa mère.

L'édition gratuite que j'en ai lu est une édition complète, avec en dernières pages des partitions de musique de la chanson napolitaine que Vitalis a apprise à Rémi, accompagnée au piano.

- Ma note : 4/5

Tout le monde connaît l’histoire du petit Rémi, ne serait-ce que, pour ceux de mon époque, par le biais du dessin animé ! Pourtant, rien de mieux que de lire le bouquin pour en faire ressortir toute l’émotion et l’histoire dans ses moindres détails. C’est quand même un long roman, avec des descriptions et des passages un peu lassants où on est tenté de lire en diagonale ou de sauter quelques paragraphes pour en venir aux faits… Au final, une douce lecture qui m’a donné envie de revoir le cher dessin animé de mon enfance et complet cette fois ! Une petite recherche sur Amazon m’a confirmé sa disponibilité pour une vingtaine d’euros en dvd et le double pour une version remasterisée en blu-ray apparemment de qualité.

Mes lectures Kindle gratuites #4
Mes lectures Kindle gratuites #4
Repost 0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 09:07
Illustrations de Gabrielle Vincent
Illustrations de Gabrielle Vincent

Illustrations de Gabrielle Vincent

♥ Ernest et Célestine est mon dernier coup de cœur coté Blu-ray et lecture pour les petits et les grands.

En 1980, Gabrielle Vincent, illustratrice belge, inventait l'histoire d'Ernest et Célestine. Daniel Pennac qui avait noué une amitié épistolaire avec l'artiste s'est emparé de l'histoire pour la raconter dans un roman. Cet auteur est connu, surtout pour sa saga Malaussène commencée en 1985, Comme un roman de 1992 ou encore Chagrin d'école, de 2007.

Ernest et Célestine

CÉLESTINE : Bonjour. Moi, c'est Célestine. Je suis une souris. Une «petite souris», comme ils disent. Vous avez remarqué qu'ils disent toujours une «petite souris» ? Quand ils n'ont pas peur bien sûr. Quand ils ont peur, ils te montrent du doigt en hurlant : «Une SOURIS ! UNE SOURIS !». Ils crient aussi fort que s'ils voyaient un ours dans leur salle de bains. Et ils te courent après avec un balai. Enfin, les plus courageux... Les autres sautent sur une chaise en continuant à crier : «UNE SOURIS ! UNE SOURIS !».
Mais quand ils n'ont pas peur, quand ils parlent de toi sans te voir, ils disent toujours «une petite souris». Surtout quand ils racontent une histoire : «Il était une fois une petite souris...». C'est idiot, parce que les souris, c'est comme tout le monde : il y en a des petites, il y en a des grandes, il y en a des moyennes ; une souris, ça commence tout bébé, ça grandit, et ça peut finir très très vieux, sans une seule dent et avec des rhumatismes partout. Donc, moi, c'est Célestine, une souris comme tout le monde.

ERNEST : Bonjour. Moi c'est Ernest. Je suis un ours. Un «gros ours», comme ils disent. Vous avez remarqué qu'ils disent toujours un «gros ours» ? Quand ils n'ont pas peur, bien sûr. Quand ils ont peur, s'ils te rencontrent dans la forêt, par exemple, ils te montrent du doigt en criant : «Un ours, un ours !», aussi fort que s'ils voyaient une armée de souris dans leur cuisine. Et ils s'enfuient en courant. Enfin, les moins méchants. Parce que les autres, ils te tirent dessus à coups de fusil. Parfaitement, à coups de fusil !
Mais quand ils parlent de toi sans te voir, ils disent toujours un «gros ours». Surtout quand ils racontent une histoire : «Il était une fois un gros ours...» C'est idiot, parce que les ours c'est comme tout le monde : il y en a des gros, il y en a des maigres, et des ni gros ni maigres. Moi, je suis un ours ni gros ni maigre. Enfin, un peu trop maigre à la fin de l'hiver (rien mangé), et un peu trop gros à la fin de l'été (trop mangé). Ah ! Je ne suis pas un nounours, non plus, je ne suis pas en peluche. Non, moi c'est Ernest, un ours comme tout le monde.

AUTEUR : Bonjour. Moi, je suis Fauteur. Celui qui raconte l'histoire. Je vais vous raconter l'histoire d'Ernest et Célestine. Ernest et Célestine sont les plus grands amis du monde mais ils ne sont presque jamais d'accord. S'ils racontaient l'histoire eux-mêmes on n'y comprendrait rien. Vous voulez voir ? Il suffit de leur poser cette question : Ernest, Célestine, comment vous êtes-vous rencontrés ?

DVD et Blu-ray d'Ernest et Célestine.
DVD et Blu-ray d'Ernest et Célestine.

DVD et Blu-ray d'Ernest et Célestine.

♥ Par le producteur Didier Brunner et les réalisateurs Benjamin Renner, Vincent Patar, Stéphane Aubier, Ernest et Célestine illustrés initialement par Gabrielle Vincent aux éditions Casterman, ont pris vie et en musique par Vincent Courtois et Thomas Fersen.

Le film permet d'illustrer cette merveilleuse histoire d'amitié entre la souris et l'ours. Les dessins sont magnifiques et donnent l'impression d'une fausse simplicité. La musique détient une place importante et les valeurs que sont la tolérance, la liberté d'expression, l'épanouissement personnel sont au premier plan. Ces personnages sont très attachants.

Le livre nous offre une intimité que le film ne nous donne que partiellement. En effet, la présence de Fauteur et les interventions piquantes d'Ernest et Célestine nous incluent dans le récit, on se sent chez soi.

Mes enfants adorent le livre et aussi le film et n'arrivent pas à préférer l'un ou l'autre. Pour les plus petits, des albums illustrés de l'histoire ont été réalisés mais proposent encore beaucoup de texte.

Les deux sont des chefs-d'oeuvre et ne manqueront pas de vous enchanter et de vous faire rêver.

 

Repost 0
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 10:52
Rencontre et eveil sentimental de deux adolescents dans le grand Tokyo contemporain.

Rencontre et eveil sentimental de deux adolescents dans le grand Tokyo contemporain.

♥ Mimi wo sumaseba, en français "Si tu tends l'oreille" de Yoshifumi Kondo est mon dernier coup de coeur du studio Ghibli.

Shizuku Tsukichima, une collégienne de 14 ans, est une une jeune fille rêveuse et passionnée par les romans et les contes. Elle emprunte souvent des livres à sa bibliothèque. Mais un jour, sur les fiches d'emprunt des romans, elle remarque qu'un mystérieux Amasawa Seiji lit exactement les mêmes ouvrages avant elle. Surprise, Shizuku veut en savoir plus sur cet inconnu. Elle fait alors par hasard la connaissance d'un jeune garçon qu'elle trouve tout d'abord très exaspérant... quelle n'est pas surprise lorsqu'elle découvre qu'il s'agit de Amasawa Seiji. Mais ses sentiments envers lui vont vite changer, et il va l'aider à prendre conscience de son talent d'écrivain...

Si tu tends l'oreille

♥ Depuis "le château ambulant" et "Arrietty", je ne m'étais pas autant régalée à visionner les derniers du studio Ghibli. J'ai même été déçue par "Le vent se lève". "La colline aux coquelicots" est bien mais ne m'avait pas conquise...

♥ Par contre, dans "Si tu tends l'oreille", j'ai retrouvé la beauté des scènes et des paysages colorés, savamment mis en musique permettant près de 2 heures d'enchantement contemplatif.

Pourtant, pas de fantasy ni de fantastique dans ce chef-d'oeuvre, juste la vie poétique de deux jeunes japonais, qui se découvrent et s'apprécient. Une musique magnifique, que j'aimerai me procurer, surtout la chanson "Country road". Et une belle histoire d'amour et de découverte de l'autre à travers l'amour de l'écriture et de la musique.

Repost 0
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 09:53

Le 19 avril, c'est juste pour nous 11 ans de mariage! Après petite recherche sur le net, même si on est d'accord que ça ne veut rien dire, ce sont nos Noces de Corail!

Pour nous, juste une occasion de fêter cet heureux jour, de se rappeler qu'on était jeunes et beaux, que nous n'avions pas encore les enfants...

Bref, le temps passe et nous rappelle qu'il faut profiter de chaque instant comme si c'était le dernier.

Quoi de neuf? #19

* Pour son anniversaire (même si ce n'est que le 3 mai lol), j'ai offert à mon Titou, Dark Soul 2 sur PS3. Vous savez, le jeu où on meurt tout le temps et où on doit recommencer 100 fois chaque niveau !?

Moi, j'ai fini le final fantasy XIII - 2 et j'attends maintenant Lithtning Returns - Final Fantasy XIII, la suite de l'aventure. Prochainement par la poste, j'attends patiemment...

Quoi de neuf? #19

* J'ai offert aux petits La Reine des Neiges, et waouh, qu'est-ce qu'il est bien! Ils connaissent les chansons par cœur, moi aussi à force... l'histoire est attendrissante et même si c'est du grand classique comme histoire d'amour, ça prend bien.

* De notre côté, on a fini, à grand regret, notre série Breaking Bad, il est bon qu'une série ait une fin même si, voilà, nos soirées sont franchement libérées!

Alors on louche fortement sur la série Mad Men, coffret des 5 premières saisons en dvd à 112 euros... A suivre!

Quoi de neuf? #19
Repost 0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 14:22

♥ Je n'avais pas vu ni le 1 ni le 2, et ce sont les petits qui l'avaient vu dans l'avion pour la Guadeloupe qui m'ont permis de le visionner. En effet, ils avaient adoré et l'ont voulu pour leur anniversaire.

♥ Et pour la sortie bluray et dvd de Moi Moche et Méchant 2, Illumination Entertainment a créé le coffret Moi Moche et Méchant 1 & 2. Que demander de plus ? Un 3 ? Oui OUI!

Puis à quoi sert de voir le 2 si on n'a pas vu le 1!

Coffret trop moche et méchant

Il n'y a pas que les studios Walt Disney, Pixar ou Ghibli pour réussir les films d'animation!

La preuve en est la réalisation de Moi Moche et Méchant, petite pépite :

♥ aux personnages attachants : la petite Agnès est particulièrement adorable ;

♥ aux aventures burlesques et surprenantes d'absurdité mêlées de rires grâce aux Minions (sorte de lapins crétins en moins crétins tout de même) et de larmes (les scènes des bisous et de l'histoire des petits chats à la fin du 1 m'ont arraché quelques larmes tellement elles sont émouvantes). Je sais, il m'en faut peu !

Le 2 est formidable aussi mais j'ai préféré le 1. Dès le début, on est attendri par les 3 petites filles qui cherchent à être adoptées et ce M. Gru si bizarre avec son écharpe. Son évolution, tout au long du film, en "papa" est superbement réussie et sait nous émouvoir.

Un gros coup de ♥ pour ce coffret, formidable cadeau des petits et des grands pour les fêtes de fin d'année

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 08:32

Cobra, The Space Pirate est à la base le manga écrit et dessiné par Buichi Terasawa, publié en France en 1998 par les éditions Dynamic en 20 volumes. Réédité en 2006 par Taifu Comics, en plus petit et moins cher mais toujours en 20 volumes (4 coffrets de 5 tomes pas forcément trouvables) ou en édition Originale de Luxe (apparemment non suivie) ou encore en version couleur (disponible, 14 tomes + Rugball, édition spéciale).

 

cobra--2-.jpg

 

cobra--3-.jpg

 

cobra--4-.jpg

 

♥ Buichi Terasawa étant un fan de l’acteur français Jean-Paul Belmondo, il s’est inspiré de lui pour créer son personnage Cobra. On le retrouve physiquement mais aussi dans ses traits de caractère : charmeur, intrépide, prêt à tout pour une jolie fille, comique, grande gueule et… trop fort !

 

♦ Le résumé du manga :

Johnson, simple employé de bureau, ne rêve que d’aventures. Un jour, il se rend chez la société Dream Corp., qui vend des songes, et demande un rêve d’aventure artificielle. Il rêve alors qu’il est Cobra, un aventurier légendaire disparu depuis plusieurs années et qui porte le psychogun à la place de son bras gauche (ou rayon Delta) une arme surpuissante. Revenu dans la réalité, il s’aperçoit que ce n’est pas un simple rêve et va devoir faire face à son identité oubliée.

 

Le coffret acheté réunit tous les épisodes de la série (31 en tout) sur 7 dvd et le film sur 1 dvd pour 19.90 euros.

 

cobra-copie-1.jpg

 

La série est fun, 31 épisodes de 24 minutes, diffusée la première fois en France au début de l’année 1985 (Cabou Cadin de Canal+).

 

Le film de 1982 d’Osamu Dezaki est assez décevant. Il reprend l’histoire des 3 sœurs Royal Jane – Catherine et Dominique (la saga de l’arme absolue) amenées à ne faire qu’une seule personne : la Reine de la planète Myras. Il fait intervenir le méchant Lord Necron (Crystal boy dans le manga ou l’Homme de verre dans la série) qui  a capturé et contrôle mentalement Catherine pour provoquer la collision de Myras avec une autre planète (pas vraiment de sens si ce n’est la destruction et la mort – « Ah ah ah ! » - gros rire de méchant). Enfin, Cobra semble être porté par l’histoire plutôt que de la maîtriser (comme en amour apparemment), il est sauvé par l’amour que lui porte Jane qui est tuée par sa sœur Catherine. A la fin (mais c’est suuuuuper long et chiant), Dominique est tuée par un arc de Lord Nécron que Cobra récupère alors pour s’en débarrasser et réussit à libérer Catherine se son contrôle mental. Mais (non sens absolu du retournement de situation) celle-ci s’autodétruit avec sa planète Myras.

En gros ce film est une perte de temps car trop long et sans logique, on a bien aimé les dessins, la musique (un peu reggae, parfois un peu techno), Cobra bien sûr et voilà :o)

 

Repost 0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 13:39
Princesse Sarah – l’intégrale

♥ D’acheter la BD de Princesse Sara de Audrey Alwett et de me replonger dans cette belle et triste histoire, m’a donné envie de visionner à nouveau les épisodes de Princesse Sarah. Et de me rendre compte que l’intégrale 8 dvd était sortie et de me procurer la toute dernière version qui date de 2011. Vous pourrez la trouver sur Amazon contenant les 46 épisodes de la série d'une vingtaine de minutes chacun. Mes enfants vont jubiler…

 

« Londres, 1885. Sarah Crew est une jeune fille de bonne famille douce et gentille. Son père est un homme d’affaire qui doit partir aux Indes et décide de confier l’éducation de sa fille à Mademoiselle Mangin, directrice d’un pensionnat de jeunes filles. Devant la fortune de son père, Sarah est accueillie avec tous les égards d’une princesse, et bientôt, tout le pensionnat admiratif est à ses pieds, mais l’arrogante et égocentrique Lavinia, déteste Sarah...

Malheureusement, son père fait faillite et décède, laissant Sarah ruinée à son tour ! Après avoir été choyée et adorée, la petite princesse se retrouve reléguée au simple rôle de servante, détestée et martyrisée par la terrible Mademoiselle Mangin et la perfide Lavinia... »

Princesse Sarah – l’intégrale
Princesse Sarah – l’intégrale

♥ Nippon Animation fut véritablement le spécialiste des adaptations de romans dans les années 80 (Tom Sawyer, Alice, Pollyanna, Annette…), Princesse Sarah ou Shôkôjo Sara (小公女セ) réalisé en 1985 est un des plus beaux et un des plus cultes !

De ce fait ce dessin animé a été diffusé de multiple fois en France dans son intégralité, toutes chaînes confondues (1ère diffusion hertzienne 1er mars 1987 - La Cinq - Hors émission, Rediffusions septembre 1987 - La Cinq - Youpi! L'école est finie, 1992 - TF1 - Club Dorothée, 1995 - France 3 – MNK,  1997-2004 - AB Cartoon/Mangas TMC - Récré Kids, 2004 -France 5 - Midi les Zouzous).

Je me rappelle notamment de la diffusion de TF1 du club Dorothée, j’avais 12 ans lol

 

♥ Inspiré du roman de Frances Hodgson Burnett (La petite princesse), réalisé par Fumio Kurokawa,  ce dessin animé est un drame et la déchéance de Sarah tire les larmes des âmes sensibles. De ce fait, on s’attache énormément à elle et à ses amis, ce qui fait prendre conscience de la misère et de l’exploitation des enfants que le dessin animé dénonce. Enfin, suite à cette déchéance et à tous ces malheurs, la fin est jubilatoire et nous fait retrouver le sourire et les larmes aussi - mais de joie

Cela me fait penser à cette belle citation d’Hector Berlioz : "Il faut collectionner les pierres qu'on vous jette. C'est le début d'un piédestal." 

♥ Le générique version française est interprété par Cristina D'Avena et les musiques sont celles d’Yasuo Higuchi. Voici les paroles du générique français :

 

Princesse Sarah, mignonne p’tite fille
Fraîche fleur que baigne la rosée
Toujours caressée, d'un vent très léger
Une fleur qui est forte et qui restera bien levée, levée

Refrain :
Princesse, Princesse
Tu es bien jolie (Tu es bien jolie)
Tu viens à l'aide
De tous tes amis (De tous tes amis)

Refrain

Douce Sarah, p’tite aux yeux pleins de joie
Le sourire est avec toi
Tu seras capable
Le sourire aimable
D'oublier le mal, ma p'tite chérie

Refrain

Princesse Sarah, mignonne petite fille
Tu as reçue dans le malheur
Toujours un bon cœur
Un cœur dans lequel
Il y a la lumière
Et brille toujours l'arc-en-ciel, en ciel

Refrain, x2

Douce Sarah, p'tite aux yeux pleins de joie
Le sourire est avec toi
Tu seras capable
Le sourire aimable
D'oublier le mal, ma p'tite chérie

Refrain

Douce Sarah, les yeux pleins de joie

Princesse Sarah – l’intégrale
Princesse Sarah – l’intégrale
Princesse Sarah – l’intégrale
Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 17:47

♦ Pas facile les changements de fournisseur d'accés à internet, voilà à peine trois jours sans internet qu'on ne peut quasiment plus rien faire ^^ et que l'actu nous manque, que la facilité de recherche via Google et de communication via les mails, facebook... s'avère en fait indispensable!

♦ Alors que Titou achève son Batman sur PS3 (il peut jouer Catwoman, "qui fait sa belle" comme dirait ma fille), que l'on s'approche du platine à Rayman ("dur..." comme dirait Krasus), que malheureusement j'en suis au dernier volume de la trilogie des Lames du Cardinal (il faut absolument qu'ils sortent le JDR)...

 

♦ Bref, voilà un petit article sur un Miyazaki d'exception : comme Arrietty, le petit monde des chapardeurs on peut trouver Ponyo sur la falaise en blu-ray... Etant un des préférés de mes enfants, il fallait donc se le procurer

Ponyo sur la falaise

"Ponyo sur la falaise raconte l'histoire d'une petite fille poisson rouge (Ponyo) découverte sur la plage et secourue par un petit garçon du nom de  Sosuke. Elle veut rester avec lui mais son père Fujimoto, un sorcier des mers autrefois humain veut la récupérer..."

♥ J'aime beaucoup l'histoire de ce Miyazaki. Le lien entre ces deux enfants issus de deux mondes différents est tellement fort, rien ne peut les séparer, pour vivre pleinement cet amour naissant. J'aime la beauté des dessins, surtout les paysages et les personnages de la mer. C'est magique, c'est du Hayao Miyazaki !

 

♥ D'autres du Studio Ghibli font leur sortie en blu-ray également : Nausicaä de la vallée du vent (un très vieux!), Le Chateau dans le Ciel. Mais il me tarde que ce soit Le voyage de Chihiro ou encore Le Chateau Ambulant qui paraissent en bluray.

Repost 0